Blague sexiste : licenciement pour faute grave validé !

Dans un arrêt du 20 avril 2022 (Cass. soc., 20 avr. 2022, pourvoi no 20-10.852) la Cour de cassation a jugé qu’est justifié le licenciement fondé sur la violation par le salarié d’une clause de son contrat de travail d’animateur qui poursuivait le but légitime de lutte contre les discriminations à raison du sexe et les violences domestiques et celui de la protection de la réputation et des droits de l’employeur.

Continuer la lecture de Blague sexiste : licenciement pour faute grave validé !

Société d'avocats