Attention aux DRH externes à l’entreprise : risque de nullité de leurs actes et décisions

La pratique consistant à déléguer la gestion des ressources humaines à un DRH externe est courante mais dangereuse sur le plan juridique.

1.            Le DRH externe ne peut pas signer d’accords d’entreprise

L’accord d’entreprise doit être négocié entre l’employeur et les syndicats.

Le DRH-consultant étant extérieur à l’entreprise ne peut pas signer d’accord au nom de l’entreprise même avec une délégation de pouvoirs.

Il ne peut pas engager valablement la société.

Il ne peut pas davantage participer aux négociations, car sauf accord exprès des négociateurs, la délégation patronale ne saurait donc comprendre des personnes étrangères à l’entreprise.

Dès lors, le risque est que l’accord soit annulé par un juge, car négocié et conclu avec un tiers extérieur à l’entreprise.

Continuer la lecture de Attention aux DRH externes à l’entreprise : risque de nullité de leurs actes et décisions